5 avantages d’un potager domestique et 10 conseils pour le créer

Le jardinage domestique est un passe-temps gratifiant et agréable qui vous permet d’obtenir des produits frais et nutritifs dans votre propre jardin. De plus, vous pouvez être sûr de consommer des aliments durables et biologiques.

Outre les économies réalisées, il s’agit d’une activité relaxante et thérapeutique qui vous permet de vous rapprocher de la nature et de faire de l’exercice. Avant de commencer à prendre soin de votre temps à la maison, gardez à l’esprit que vous devrez analyser plusieurs facteurs, tels que la lumière, l’espace et d’autres.

Quoi qu’il en soit, n’ayez pas peur de commencer petit et d’agrandir progressivement votre jardin à mesure que vous vous sentez plus à l’aise avec le processus. Avec un peu de planification et d’efforts, vous serez en mesure de profiter de vos propres légumes cultivés à la maison !

5 avantages d’un potager domestique

1. Mangez plus sainement

Facilement accessibles, les fruits, les légumes deviennent plus attrayants à manger et améliorent la santé de toute la famille. De plus, ils ne contiennent pas de pesticides.

2. Prenez soin de votre esprit

L’habitude de prendre soin des plantes peut réduire les symptômes de dépression, d’anxiété et de stress. Ainsi que d’augmenter la capacité d’attention et d’améliorer les relations interpersonnelles.

3. Embellir la maison

La présence de plantes rend l’environnement plus coloré et plus gai, ce qui le rend plus accueillant.

4. Préserver l’environnement

Avec le jardin d’intérieur, vous réduisez l’utilisation d’emballages en plastique et l’émission de polluants liés au transport des aliments. Ainsi que la diminution de la déforestation et de la pollution des rivières et des sols.

5. Économie

La production de vos propres herbes, épices, fruits, légumes et verdures réduit les dépenses du marché, d’autant plus si l’on tient compte de l’augmentation constante des prix des denrées alimentaires.

Comment cultiver un potager à la maison ?

Potager à la maison dans l’arrière-cour

Dans ce cas, vous avez besoin d’un espace plus grand et les semis ou les graines sont plantés directement dans le sol. Veillez également à l’incidence du soleil et à l’irrigation.

Cette option est très utile pour ceux qui disposent de moins d’espace ou pour ceux qui vivent en appartement.

Cultiver dans des matériaux recyclés

Lorsque vous réutilisez des matériaux, n’oubliez pas de les désinfecter correctement et de faire des trous dans le fond, afin que l’eau puisse s’écouler.

C’est une excellente alternative pour produire de petits semis avant de les transférer dans des pots plus grands. Ou pour produire des herbes et des épices.

Bouteilles en plastique

Elles permettent de planter des espèces un peu plus grandes. Vous pouvez également faire des trous sur les côtés et suspendre les pots, créant ainsi un jardin vertical.

Boîtes à œufs

Semez deux ou trois graines dans les trous des boîtes et arrosez jusqu’à ce qu’elles germent. Ensuite, vous n’avez plus qu’à mettre les semis en terre. Ainsi, au fil du temps, les boîtes se désagrègent et les jeunes plants poussent.

10 conseils pour avoir un potager à la maison

1. Analysez l’espace

Comme indiqué plus haut dans les façons de cultiver, gardez à l’esprit ce que vous souhaitez planter et l’espace dont vous disposez. Ainsi, le manque d’espace n’est pas une excuse pour ne pas avoir son propre potager à la maison.

2. Examinez la disponibilité de la lumière naturelle

La plupart des légumes ont besoin de beaucoup de lumière naturelle, mais certains ont besoin de moins de soleil. Répartissez donc vos plantes dans des emplacements en fonction du besoin de chacune d’entre elles.

3. Utilisez des couches de drainage

Les couches de drainage sont importantes pour que, lors de l’arrosage, la terre et les substrats ne s’écoulent pas ensemble. Quelques options pour le drainage sont l’argile, les cailloux et le sable de construction.

4. Sachez choisir les bonnes espèces

En plus de choisir les légumes que vous aimeriez consommer, analysez la disponibilité du soleil et de l’espace dans votre maison pour répondre aux exigences de chaque espèce.

5. Soyez patient avec votre potager domestique

Les plantes mettent du temps à pousser et il existe également des différences de temps de croissance entre les espèces. Soyez donc patient et prenez tendrement soin des plantes.

6. Ne sous-estimez pas le besoin d’espace

Certains légumes, comme les carottes et le manioc, ont besoin d’un sol profond pour pousser. Ne sous-estimez pas l’espace dont vous disposez en pensant qu’il sera suffisant. Analysez toujours en fonction de ce que vous voulez et pouvez produire.

7. Évitez de mettre différentes plantes dans le même pot

La menthe, par exemple, peut nuire à d’autres plantes si elles se trouvent dans le même pot. Gardez donc chacune à sa place individuelle.

8. Connaissez les soins à apporter à chaque espèce

Vous ne serez pas un expert pour vos tout premiers semis, mais étudiez les soins spécifiques que nécessite chaque espèce. Vous aurez ainsi plus de chances de réussir dans votre potager domestique.

9. N’arrosez pas lorsque le sol est chaud

Lorsque vous arrosez des plantes dont le sol est très chaud, surtout au moment où l’incidence solaire est élevée, les racines peuvent « cuire », ce qui tue les plantes. Préférez l’arrosage tôt le matin ou le soir.

10. Choisissez soigneusement votre site de plantation

Ne vous focalisez pas uniquement sur l’aspect paysager lorsque vous choisissez l’emplacement de votre potager familial. Évitez les emplacements difficiles d’accès ou qui risquent de mouiller les meubles lors de l’arrosage. Donnez la priorité à l’aspect pratique et à la santé de vos plantes.